Otages - Confusion dans le désert irakien

Deux otages dans le désert irakien : Albert, un archéologue allemand et Osama, son interprète. Les deux hommes sont ballotés de lieux en lieux, transférés d'un groupe à un autre. Ils ne savent pas qui les a enlevés ni pourquoi.

*Partenariat
Livre reçu gratuitement en échange d'un avis honnête
Merci à Decitre et aux Éditions Métailié

Rentrée littéraire 2017

"Otages" avait tout pour me plaire sur le papier. Je suis une inconditionnelle des huis clos et des ambiances un peu sombres et la quatrième de couverture annonçait quelque chose de passionnant. 

Des personnages complexes mais peu attachants

Parmi les deux otages, il y a tout d'abord Albert, un archéologue allemand. Malgré sa peur, il essaie de comprendre qui sont ses agresseurs, ce qu'ils veulent et s'il y a un moyen de leur échapper. Le début du récit alterne entre les moments dans la prison de fortune et les flashbacks sur sa vie d'avant. L'autre otage, Osama est l’interprète irakien d'Albert. On peut dire qu'il s'est retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Les bourreaux sont beaucoup plus durs avec lui car il est considéré comme un traitre à son pays à cause de son travail. Osama est assez lucide quant à sa situation alors qu'Albert va osciller entre moments de désespoir intense et d'optimisme excessif.

Étonnamment, j'ai eu très peu d'empathie pour les personnages. J'étais très détachée de leur destin, je suivais leurs pérégrinations sans vraiment ressentir leurs émotions. Pourtant, le parallèle entre les deux avait quelque chose d'assez fascinant. Chacun avec son histoire, ses blessures, ses espérances face à une menace inconnue mais palpable.

Les personnages reviennent sur leur passé et cela permet de mieux comprendre leur personnalité et les choix qu'ils ont fait. Des choix qui finalement, les ont menés à la situation dans laquelle ils se trouvent. 

Une intrigue difficile
Je ne sais pas si cela vient de la traduction (la version originale est en allemand) ou du style de l'auteur mais j'ai trouvé le roman assez confus dans l'ensemble. A vrai dire, cette confusion est tout à fait légitime puisque les personnages sont perdus. Mais au lieu de faciliter l'immersion du lecteur cela renforce plutôt son incompréhension. Parfois, je devais relire certains passages pour saisir le lieu, l'époque et/ou les personnages concernés. La lecture demande donc une certaine concentration qui encore une fois ne facilite pas l'immersion selon moi. 

C'est un roman assez court mais certaines longueurs ont rendu ma lecture un peu pénible. Avec le recul, je m'interroge beaucoup sur ce livre. J'essaie de comprendre ce qui a cloché. Peut-être que cette histoire devait être lue comme une fable, un conte sur la rencontre de deux hommes, aux prises avec leur passé, alors qu'ils vivent les heures les plus horribles de leur vie. Je n'ai pas accroché à la forme du roman, je suis passée à côté de l'histoire mais je ne la trouve pas inintéressante. 

A ceux qui aiment relever les défis, à ceux qui aiment sortir de leur zone de confort, à ceux qui aiment partir à la découverte de personnages complexes, ce roman pourrait peut-être vous plaire.


Otages - Sherko Fatah
Métailié, 288 pages

Commentaires