Block 46 - L'horreur entraîne l'horreur

Falkenberg en Suède, le corps d'une femme est retrouvé aux abords de la plage tandis qu'à Londres, plusieurs meurtres d'enfants ont été perpétrés. Les victimes ont été tuées selon le même mode opératoire : trachée arrachée, yeux énuclées et un Y gravé sur le bras. La profileuse Emily Roy s'interroge, le tueur semble avoir changé à la fois de type de victimes et de lieu. Elle se rend donc en Suède afin d'avancer dans l'enquête.

Les polars/thrillers nordiques ont la côte depuis la trilogie Millénium de Stieg Larsson. Ils ont tellement la côte que j'ai cru à tort que l'autrice était suédoise. Eh bien non Johana Gustawsson est bel et bien française (cocorico). Je trouve qu'il est important de mettre en avant nos auteurs, surtout lorsque l'on passe un si bon moment avec leurs œuvres.

Deux époques

Dès le début du roman, le ton est donné. On se retrouve dans l'enfer des camps de concentration en 1944. Généralement, la seule évocation de cette époque et de ces lieux suffit à plonger le lecteur dans une ambiance lourde et effectivement, l'autrice ne nous épargne rien de l'atrocité des camps et surtout du mystérieux Block 46

L'intrigue alterne donc entre les évènements qui concernent nos personnages en 2013, c'est à dire une série de meurtres d'enfants, ponctués par le meurtre d'une femme et l'histoire des camps en 1944. Vous vous demandez surement quel est le lien entre les deux? Eh bien je me suis posée la même question pendant une bonne partie de ma lecture. C'est d'ailleurs l'une des grandes forces du roman, le lecteur s'interroge, émet des hypothèses, soupçonne tous les personnages, ce qui pour moi, est le signe d'un bon thriller.

Les personnages sont intéressants, en particulier Emily Roy la profileuse au fort caractère et Alexis Castells, l'écrivaine en quête de vérité et de justice. Un duo principal féminin, particulièrement original dans le monde du thriller en majorité masculin et tout à fait gratifiant pour la lectrice que je suis.  

Suspense et retournements de situation

L'ambiance est pesante, les sujets abordés sont durs et bien que l'intrigue démarre lentement, elle s'accélère au fur et à mesure des révélations. Je pensais voir venir le dénouement et non, quelques chapitres avant la fin, j'ai découvert que j'avais tort. Le choc. J'ai retrouvé cette sensation que j'adore : l'excitation qui m'habite quand tous les éléments sont remis en perspective et le plaisir que je ressens à me faire balader par l'auteur. 

Je ne le conseillerais pas aux âmes sensibles, car il faut avoir le cœur bien accroché avec certaines scènes. En revanche, pour tous les amateurs du genre je n'ai qu'une seule chose à vous dire : Allez-y ! 


Block 46 - Johana Gustawsson
Bragelonne, 336 pages, 20€
Milady, 442 pages, 7,90€  

Se procurer le livre sur Decitre.fr* 
*En achetant via ce lien vous apportez une petite contribution au blog (voir la page A propos pour plus d'informations)

Commentaires

  1. Je ne sais pas si je dois t'adorer pour ce super avis ou te détester pour me faire ajouter un nouveau livre à ma wishlist ;)
    J'adore les thrillers mais à force d'en lire je trouve qu'on se lasse. Celui-ci a l'air original et comme tu dis, il faut soutenir les auteurs français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oups ! Haha
      C'est vrai qu'on se lasse vite de certains thrillers mais avec celui-ci, j'ai retrouvé une sensation que je n'avais pas ressenti depuis longtemps. Je ne peux que te le conseiller (encore) et espérer que tu l'aimeras autant que moi :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir laissé un commentaire, cela me fait toujours plaisir de vous lire...