Entretien avec un vampire - Le mythe du vampire décrypté

Nous sommes à la Nouvelle Orléans, un jeune homme est convoqué dans une chambre d'hôtel pour enregistrer une étrange histoire. L'histoire d'un vampire qui, à travers les siècles va revenir sur sa vie en tant qu'immortel.

Si je devais personnellement établir les trois temps forts du mythe du vampire dans la littérature, je citerais tout d'abord Dracula de Bram Stoker, puis Les Chroniques des vampires d'Anne Rice et enfin la saga Twilight de Stephenie Meyer. Chacune de ces œuvres a marqué un tournant dans l'histoire du vampire dans la littérature en y introduisant des aspects plus ou moins romantiques. Je n'ai pas encore lu Dracula mais ma lecture de la saga Twilight m'avait un peu déçue. J'avais trouvé que le vampire (en tant que mythe) était un prétexte à l'histoire d'amour alors que dans Entretien avec un vampire, la nature même du vampire est centrale à l'intrigue.  

Dans ce premier tome des chroniques des vampires, Louis raconte sa vie depuis sa transformation jusqu'à aujourd'hui. Il va revenir sur les éléments les plus importants, ses rencontres humaines et autres, ses interrogations et ses doutes. Il explique dans le détail, comme dans une thérapie, comment il vit son état de vampire.

Deux façons de vivre le vampirisme

Sa manière de vivre est mise en parallèle avec celle de Lestat, le vampire qui l'a créé. Louis s'interroge sur son rôle dans cette nouvelle vie, il ressent un profond dégoût pour lui-même et questionne également sa véritable nature. Est-il une création du bien ou du mal ? De son côté, Lestat embrasse pleinement sa cruauté, il ne s'attache à personne, il "vit" sans se soucier des conséquences, sans remords, sans intérêt pour les autres et dans la manipulation perpétuelle d'autrui.

"Consumé d'envie qu'il était, il se satisfaisait uniquement de ce qu'il pouvait ravir aux autres, et une fois qu'il l'avait obtenu, il s'en lassait immédiatement, ne l'appréciant pas pour sa juste valeur ; alors il se mettait en quête d'une autre chose à s'accaparer. Une vengeance aveugle, vaine et méprisable."

Malgré ces différences, Lestat et Louis vont vivre ensemble pendant de nombreuses années. Ils finissent par développer un certain attachement l'un à l'autre, une relation d'amour/haine, une relation que l'on suit avec fascination sans vraiment en appréhender les conséquences pour l'un et pour l'autre.

"J'ai vu mes véritables dieux... les dieux de la plupart des hommes : la nourriture, la boisson, et la sécurité qu'offre le conformisme. Tout cela, en cendres."

L'essence même du vampire 

Un évènement va pourtant bouleverser l'équilibre du duo et la question de la nature intrinsèque du vampire se pose alors. Est-ce une sorte de malédiction qui pousse à vivre les mêmes choses jusqu'à l'ennui ou une bénédiction qui permet de vivre des expériences à l'infini.

"Alors qu'en réalité, tout change, excepté le vampire lui-même : tout, sauf le vampire, est constamment altéré, déformé"

Le roman ne décrit pas le vampirisme comme un état de grâce. Les vampires sont lucides quant à leur situation. Ils sont cruels, ils sèment la mort, ils souffrent aussi parfois, ils s'attachent, ils aiment et ils détestent. Le romantisme exacerbé de certaines scènes côtoie un pragmatisme cru ; le fantasme et à la réalité s'entremêlent jusqu'à donner une impression de rêve éveillé à l'histoire de Louis.

"Un soir, le vampire se lève et se rend compte que ce qu'il redoutait depuis des décennies est enfin devenu réel : il ne veut plus rien de la vie."

J'ai beaucoup aimé me plonger dans cet univers à la fois sombre et fascinant mais j'ai eu beaucoup de mal à terminer le roman. Les dernières pages étaient un peu trop contemplatives. L'histoire est déjà très contemplative de fait, puisqu'il s'agit d'un vampire racontant sa propre vie. Pourtant, dans les derniers chapitres, il semble s'observer à travers son propre regard, perdu, ne sachant plus quoi faire. Il s'enferme alors dans une plainte perpétuelle qui devient lassante et répétitive. 

Je préfère en garder un souvenir positif parce que ce mythe du vampire qui me fascine tant a été décrypté, étiré, tourné et retourné en laissant de bien nombreuses questions en suspens. Je conseille donc ce roman à ceux qui, comme moi, sont fascinés par ce mythe et souhaitent découvrir cet immense univers (11 tomes).


Entretien avec un vampire - Anne Rice
Édition Pocket, 8€

Commentaires

  1. Si le sujet de l'évolution du vampire depuis Anne Rice vous intéresse, il y a un dossier complet à ce sujet ici : https://www.vampirisme.com/serie/evolution-du-vampire-dans-la-litterature-moderne/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour le lien. Je trouve le sujet tellement intéressant !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir laissé un commentaire, cela me fait toujours plaisir de vous lire...

Articles les plus consultés