Aller à la rencontre des auteurs - Oniriques 2017




Quand on est lecteur, on passe beaucoup de temps seul face à son livre et parfois cette solitude peut être pesante. On éprouve alors le besoin d'échanger, de parler de nos lectures (c'est l'une des raisons de la création de ce blog), de rencontrer d'autres lecteurs et bien sûr, de rencontrer des auteurs. 

Pour cela, rien de mieux que de se rendre dans des salons littéraires. Rencontrer les auteurs peut être intimidant dans un premier temps, mais très vite, l’appréhension laisse place à l'excitation car pouvoir discuter avec des auteurs dont on apprécie le travail est une opportunité à saisir.

La semaine dernière, je suis allée au salon des Oniriques, un petit salon sur la littérature de l'imaginaire qui a lieu à Meyzieu. Ce salon est bien plus modeste que le salon du livre de Paris par exemple, mais il apporte tellement plus selon moi. Il y a moins de fréquentation, on n'attend pas 3 heures avant de voir les auteurs et surtout on a le temps de discuter longuement avec eux.

Les Oniriques proposent par exemple des brunchs avec les auteurs. C'est de cette façon que j'ai eu la chance de partager un moment convivial avec Pierre Bordage. Lors de ces moments, l’échange est le maître mot, puisque l'auteur répond à nos questions avec la décontraction qu'offre le cadre intimiste du brunch. Quelques personnes autour d'une table, discutant de leur passion commune. 

Pierre Bordage est une référence dans la littérature de l'imaginaire et en particulier dans l'univers de la Science-Fiction. Il se trouve qu'il est aussi passionnant quand il parle de ses œuvres, de la littérature en général ou encore de l'activité d'écriture. Je ne connais pas vraiment ses romans mais je découvre actuellement Les derniers hommes, une histoire post-apocalyptique et j'ai profité du salon pour acheter le premier tome d'une uchronie : Ceux qui sauront.

Les salons, c'est aussi le plaisir de se promener dans les rayons et de tomber sur un auteur que l'on ne connait pas. Celui-ci vous donne forcément envie d'acheter son roman et avec l'expérience, j'ai appris à développer une volonté de fer pour ne pas tout acheter. Pourtant, cette année encore j'ai fait quelques achats non prévus.

Une belle découverte avec Emmanuel Quentin dont j'avais vaguement entendu parler et qui est l'auteur du roman Dormeurs, un roman de Science-Fiction sur la thématique des rêves. Nous avons un peu discuté des recherches scientifiques sur les rêves dont il s'est inspiré pour écrire son roman. Cette thématique me touche tout particulièrement et je suis toujours ravie de pouvoir lire sur ce sujet.


J'ai aussi craqué pour l'incroyable personnalité de Jean-Luc Marcastel qui a vrai talent de conteur quand il s'agit de parler de ses histoires. Il m'a donné envie de me plonger dans l’univers microscopique de son roman Praërie.

Pour ne rien gâcher, ses dédicaces sont absolument sublimes !

Enfin, quand on participe à un salon du livre, on peut aussi assister aux conférences. On peut écouter l'auteur parler de son roman de façon un peu plus détaillée, fournir quelques détails intéressants sur son processus d'écriture, raconter quelques anecdotes. Si les questions sont bien menées, ce genre de conférences peut vraiment nous pousser à acheter un roman sur lequel nous n'avions pas spécialement jeter notre dévolu. Cela a été le cas pour Lucie Pierrat-Pajot qui a parlé de son roman Les mystères de Larispem.

Aller à la rencontre des auteurs c'est se donner la possibilité d'entrevoir leur univers, leur façon de penser et leur façon d'écrire. La lecture et l'écriture ne sont pas des activités solitaires, bien au contraire, elle vivent et se propagent par l'échange et les discussions. 

Est-ce que vous aussi vous aimez vous rendre à des salons littéraires ? 
Lesquels sont vos préférés ?  

Commentaires

Articles les plus consultés