Relax ! Take it easy - Philadelphie



Cet été, j'ai eu la chance d'aller aux Etats-Unis pour mon travail. J'ai donc passé un week-end à New York (je vous en parlais dans cet article) mais j'ai surtout eu l'occasion de découvrir Philadelphie. Une ville à la fois riche historiquement et culturellement et je partage enfin mon expérience avec vous, plusieurs mois après.

Je suis partie à Philadelphie pour assister à des congrès scientifiques. Le premier se déroulait dans un complexe hôtelier en dehors de la ville. Un golf, des petits salons dispatchés un peu partout (je me faisais un plaisir de les découvrir pendant les pauses), un buffet géré par un chef qui avait son petit potager dans une partie de l'hôtel. Un cadre plutôt agréable pour le travail.




Comme je le disais dans l'introduction de l'article, Philadelphie est une ville historique. Le premier lieu incontournable est très certainement la vieille ville qui regorge de petites perles historiques. Entre autres, la célèbre Cloche de la Liberté, la tombe de Benjamin Franklin (et de sa femme), Elfreth's Alley, la première rue résidentielle des Etats-Unis (avec ses portes colorées) ou la maison de Betty Ross, la femme qui a cousu le premier drapeau américain. 

Vous pouvez faire des découvertes, partout, tout le temps. Des panneaux sont disséminés dans la vieille ville pour vous aiguiller sur votre parcours. Ces lieux vous rappellent que vous êtes dans une ville chargée d'histoire, une histoire avec ses grandes réalisations et ses failles.


 



A Philadelphie, la modernité côtoie l'historique et le centre-ville, avec ses immenses buildings, rappelle un peu Manhattan. Il y a presque autant de choses à voir au centre ville que dans la vieille ville. La magnifique façade du City Hall ou encore Reading Terminal Market, un immense marché couvert qui propose des spécialités culinaires du monde entier.

Philadelphie, c'est aussi une ville qui laisse la part belle à l'art. J'ai eu énormément de plaisir à chasser les "Murals". Ce sont des œuvres réalisées par de nombreux artistes et présentes sur les murs de la ville. Il y a en plus de 3000 ! Les Murals se fondent vraiment dans le paysage, parfois je passais au même endroit plusieurs fois avant de me rendre compte qu'il y en avait un. Vous pouvez chercher les Murals les plus connus mais il est aussi très agréable de se promener et d'en découvrir par hasard. 









Entre deux conférences, j'avais une journée de pause et je devais choisir un lieu incontournable à visiter entre Le Phildelphia Museum of Arts et l'Eastern State Penitentiary. La passionnée de films d'horreur, de mystères et d'ambiances sombres que je suis n'a pas résisté à l'appel du pénitencier. 

Eastern State Penitentiary est la première prison à avoir mis en place les cellules individuelles et l'isolement total des prisonniers, système qui a très vite montré ses limites. Le pénitencier est ensuite devenu une prison comme les autres, où les prisonniers pouvaient avoir des contacts entre eux dans les parties communes. Le lieu a été laissé à l'abandon depuis de nombreuses années, mais il a été réhabilité et le public peut désormais visiter les cellules, les parties communes, les couloirs, le tout dans une ambiance chargée en émotion. Le clou du spectacle reste probablement la cellule occupée (luxueusement) par Al Capone pendant une courte période.






L'art n'est jamais loin, une aile de la prison est réservée à l'exposition d’œuvres de plusieurs artistes qui tentent de représenter leurs ressentis et leurs réflexions sur la prison.



Je vous rassure je me suis tout même rendue au Philadelphia Museum of Arts, pour le plaisir de grimper les si célèbres Rocky Steps. J'ai été bercée par les films de Stallone dans mon enfance (Rocky et Rambo surtout) et me retrouver en haut des marches gravies par l'acteur m'a procuré une émotion à laquelle je ne m'attendais pas. Nombreux sont les fans qui grimpent les marches en courant ou qui prennent des photos à côté de la statue de Rocky. Cette émotion ressentie quand on réalise ses rêves, même ceux que l'on ne pensait pas avoir. 





Vous l'aurez compris j'ai développé une relation particulière avec Philadelphie, j'y suis restée presque 15 jours et j'ai pu m'imprégner du quotidien des habitants, rencontrer des personnes formidables. Alors, bien évidemment, tout n'est pas tout rose là bas, c'est aussi une ville où il y a de la pauvreté, de nombreuses personnes vivent avec très peu de revenus. La violence est aussi présente dans certains quartiers mais en ayant voyagé seule je n'ai eu aucun problème (j'ai surtout fait des sorties de jour et principalement dans le centre).

Cette ville met en avant l'art et l'histoire. Elle a un petit côté "cool" assez typique de la côté est. Ici, pas de culte du corps, du bronzage ou des habits de marque. J'ai goûté le fameux Cheesesteak, j'ai été à Barnes and Nobles et Macy's, j'ai savouré un smoothie devant le Love Sign, j'ai discuté avec des personnes dans la rue, j'ai aussi vu la liberté d'expression sans filtre à l’œuvre pour le pire malheureusement. J'ai pris le bon et le mauvais de ce voyage et j'en fait une expérience que je n'oublierai jamais.

Commentaires

Articles les plus consultés