After saison 1 - Quand la passion est peu convaincante mais addictive


L'histoire en bref
Tessa est une jeune fille réservée et sérieuse. Elle vient d'entrer à l'université loin de son petit ami Noah. Noah a tout du gendre idéal, il est gentil, la mère de Tessa l'adore et ils sont ensemble depuis maintenant 2 ans. Quand elle rencontre Hardin, grossier, ingérable, limite violent, Tessa le déteste instantanément. Pourtant, plus elle passe du temps avec lui et plus elle se sent irrésistiblement attirée.

!! Scènes de sexe explicites

Ce que j'en pense 
J'ai trouvé ce livre dans la bibliothèque de ma mère et la curiosité m'a fait changer mes plans de lecture afin de découvrir le phénomène After. Dès les premières pages, j'ai du mal à me détacher de mes préjugés envers ce roman et à entrer dans l'histoire. C'est du déjà vu et des clichés qui s'enchainent Tessa est l'archétype de la jeune vierge et naïve qui perd complètement la tête dès qu'elle voit un beau jeune homme tatoué. D'ailleurs, il sera fait référence à ces fameux tatouages un nombre incalculable de fois dans les premiers chapitres.

Petit à petit, je commence à m'habituer au caractère archi naïf de Tessa et à la pseudo vulgarité d'Hardin. Je dis pseudo parce Tessa est choquée quand il dit "cul" mais "bordel" et "putain" ça passe sans aucun problème. En soi, les clichés ne sont pas un énorme problème tant que le reste est bien amené mais le roman comporte plusieurs incohérences, quelques erreurs, énormément de répétitions sans compter des descriptions qui ne servent pas à grand chose. Ce n'est pas très crédible, ce n'est pas non plus très subtil mais j'enchaine les chapitres sans m'en rendre compte. Au moins, l'écriture est addictive à défaut d'être bonne

Au delà du style mon gros problème avec ce roman est le schéma proposé (qui est d'ailleurs très fréquent dans les romances en général). Une vierge qui sort avec le bad boy de service, bad boy qui est lui même incapable de s'attacher et qui par conséquent se comporte de façon totalement détestable. Pourtant, même quand il a le pire comportement, il trouve toujours un moyen de dire ou de faire quelque chose de formidable qui rend la jeune femme brusquement amnésique.

Cela se confirme avec la fin du roman où Hardin atteint le summum de la cruauté alors qu'on sait très bien que Tessa finira tôt ou tard par lui pardonner Cette fin est d'ailleurs très surprenante sans être originale (encore un ressort souvent utilisé dans les romances). J'ai du mal à voir comment cette relation pourrait être développée en 5 tomes sans tomber dans un "je t'aime moi non plus" soporifique, surtout si l'on considère que chaque tome est un énorme pavé. La curiosité l'emportera peut-être et me poussera à lire la suite.  

Malgré ses nombreux défauts, le roman est très addictif, on le dévore en quelques jours. S'il avait été mieux édité et/ou traduit plus efficacement on aurait pu avoir quelque chose de bien. Certains passages sont intéressants certaines idées sont bonnes, certains dialogues sont touchants, mais les erreurs, répétitions et facilités donnent l'impression de lire le premier jet d'un bon roman.


After saison 2 - Anna Todd
Hugo et Cie, 17€
Le livre de poche, 7,90€    

Commentaires

Articles les plus consultés