Vertige - Quand le gouffre brise l'esprit

L'histoire en bref
Un homme se réveille au fond d'un gouffre avec pour seuls compagnons deux inconnus et son chien fidèle. Il est enchainé au poignet, l'un des hommes est enchainé à la cheville, le troisième est libre mais il a un casque sur la tête qui explosera s'il s'éloigne des deux autres. Les trois hommes vont lutter pour survivre dans cet environnement hostile tout en essayant de comprendre qui les a enfermés là et pourquoi. 

!! âmes sensibles s'abstenir

Ce que j'en pense
Dès la lecture du résumé je savais que cette histoire allait me plaire car je suis très friande des huis clos en tous genres. Jonathan est un alpiniste chevronné qui consacre désormais son temps à l'écriture. On ne sait rien de lui de prime abord, on le découvre au moment où lui-même découvre son nouvel environnement. Sur ce point, on ne se perd pas en considérations superflues, le roman commence directement dans le gouffre, au réveil de Jonathan. Dès le départ les questions se bousculent : qui sont les deux hommes, qui les a enfermés là et pourquoi ?

Quand il s'agit de huis clos, on se doute bien que l'intrigue ne sera pas de tout repos. On sait qu'il va y avoir de la méfiance et des soupçons. Ajouté à cela, le côté "survie" de l’enfermement sans vivres et il devient alors question de nature humaine. Cette nature refait très vite surface dans les moments les plus périlleux. Face aux questions de vie ou de mort, le côté primitif prend le dessus, les personnages sont prêts à tout pour survivre, même au pire, même à l'inimaginable.   

Il ne suffit pas d'une bonne idée pour faire un bon roman. Franck Thilliez  a su aller au delà de cette bonne idée, orchestrer les révélations et maintenir le suspense jusqu'au bout. Le côté oppressant de la situation est plus que palpable. Nous assistons à la déchéance des personnages au fil des heures et des jours qui s'écoulent, témoins de la folie qui les gagne peu à peu. Dans ce genre de situation, les personnalités se révèlent en bien ou en mal et en tant que lecteur, on se met à leur place. Jusqu'où sommes-nous prêts à aller pour survivre ? 

"Dans un sursaut d'espoir, je me rue vers Farid et le supplie, à genoux. Jamais je ne me serais cru capable d'une chose pareille. J'ai grimpé l'Himalaya, le Kilimandjaro, j'ai vu la Terre d'en haut, j'en ai chié au-delà de tout ce qu'on peut imaginer, et je m'agenouille devant un gamin de vingt ans que je ne connais même pas."

Pendant toute la lecture les twists et les révélations s'enchainent et ce, jusqu'à l'épilogue. Rien n'est laissé au hasard et même si certains éléments pouvaient se deviner, on savoure ce page turner jusqu'à la dernière ligne. En refermant le livre, je me sentais un peu comme une rescapée après une incursion dans l'enfer du gouffre. 

"La viande vit sur la viande, et la vie sur la vie. Je me répète cette phrase à m'en rendre malade, elle me soutient, elle résume si bien l'évolution des espèces et explique clairement que la vie existe parce que son contraire existe. Que l'un est nécessaire à l'autre"

Un bon thriller qui fait froid dans le dos. Une histoire perturbante, angoissante, oppressante mais une histoire passionnante. Si vous aimez le genre foncez ! 


Vertige - Franck Thilliez
Fleuve noir, 20,90€
Pocket, 7,80€

Commentaires

  1. Je n'ai pas encore lu de roman de Franck Thilliez, et je dois avouer que celui-là me fait envie !! J'aime beaucoup les huit-clos également, et tout ce qui est thriller psychologique... et ton avis me conforte dans cette idée :P
    En plus il est disponible à ma médiathèque !! (je commence à avoir une liste assez fournie concernant les romans que je veux emprunter hahaha).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool!!! je ne peux que te le conseiller! Tu me diras ce que tu en penses. Tant que ce sont des emprunts ça ne fait pas trop de mal au porte-monnaie hihi

      Supprimer
  2. J'ai découvert l'auteur avec ce roman, gros coup de coeur, je suis archi fan ! Il sème le trouble du début à la fin c'est top !

    J'en ai fait des cauchemars tellement c'est oppressant !

    Depuis je continue avec Thilliez. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha eh bien pareil! C'est vrai qu'il est oppressant bien comme il faut. Moi aussi ça me donne envie de lire d'autres romans de Thilliez. J'ai puzzle dans ma PAL :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir laissé un commentaire, cela me fait toujours plaisir de vous lire...