L'héritage des rois-passeurs - Quand Ombre et Rive révèlent deux héroïnes

L'histoire en bref
Enora doit fuir notre monde pour échapper à une mort certaine. Elle découvre alors l'existence d'Ombre, un monde parallèle au notre. De son côté, Ravenn, héritière légitime du trône d'Ombre revient dans sa région et revendique ce qui lui est dû. A priori, les deux jeunes femmes n'ont rien en commun et pourtant...Deux mondes imbriqués, deux femmes, deux destins.

Ce que j'en pense
J'avais acheté ce roman depuis un moment déjà mais il trainait dans ma liseuse sans que je me décide à le lire. Mon envie de Fantasy m'aura enfin poussé à découvrir le roman et je n'en suis pas mécontente. 

Nous suivons donc l'histoire d'Enora qui découvre qu'elle est la dernière de sa famille à posséder un pouvoir spécial : celui de passer de notre monde à un autre. Ce monde, Ombre, parallèle au notre est également le théâtre de jeux de pouvoir et de succession. L'intrigue se déroule principalement à Ombre et nous permet de découvrir non seulement des personnages passionnants mais aussi une mythologie intéressante.

Les personnages principaux sont deux femmes fortes qui savent comment se défendre ou en tout cas se protéger face à l'adversité. Enora qui voit son monde changer du tout au tout gère la chose plutôt bien et Ravenn a tout d'un leader né. Nous sommes très loin de l'héroïne un peu faible qui a absolument besoin d'un homme pour la protéger. Enora et Ravenn sont certes guidées par des hommes, mais elles sont maitresses de leurs destins. L'histoire autour de ces deux femmes permet vraiment d'aborder de très nombreuses thématiques telles que que la vengeance, la perte et le deuil, l'homosexualité mais aussi le sens du devoir. 

"Elle ne croyait pas les gens capables de changer. Que des personnalités évoluent, que certaines facettes se développent au détriment d'autres, que des objectifs différents se révèlent avec le temps, pourquoi pas. Mais un changement véritable ? Non."

Je le disais donc, la mythologie du roman est vraiment intéressante avec cette idée de mondes parallèles (qui sont en réalité bien plus que cela), des Noirs portraits (à vous de lire le roman pour découvrir de quoi il s'agit), de magiciens et de Dieux. Un savant cocktail d'éléments qui réussissent à capter notre intérêt. Le style très fluide de Manon Fargetton aide beaucoup à la compréhension des règles complexes, tout comme l'insertion de "fragments" permettant de connecter les différents points de l'intrigue. 

Il n'y a pas de romance à proprement parler, il y a du sexe (avec des scènes un peu hot qui contrastent avec le reste), il y a de la tendresse, de l'attirance mais tout cela ne constitue pas le propos principal du roman. La construction du monde est assez précise en termes de fonctionnement, en revanche nous n'avons pas beaucoup d'informations sur la géographie de ce monde parallèle. C'est un monde similaire au notre mais nous avons très peu d'éléments en dehors d'Ombre. C'est un peu dommage car ma curiosité a été attisée sans pour autant être totalement assouvie. 

En ce qui concerne la conclusion du roman, je dois vous avouer qu'elle ne m'a pas laissé un souvenir indélébile puisque quelques semaines après, je n'arrive plus du tout à m'en souvenir. Quoiqu'il en soit, j'ai passé un très bon moment avec cette histoire.

 Un roman sympathique à découvrir ne serait-ce que pour les héroïnes "badass" et la mythologie originale. Je la conseille à ceux qui souhaiteraient débuter en fantasy. Les thèmes abordés et la façon de les aborder est assez actuelle pour intéresser un large public.


L'héritage des rois-passeurs - Manon Fargetton
Bragelonne, 20€
Milady, 8,20€

Commentaires

  1. Je viens d'en fait l'acquisition. J'espère qu'il me plaira autant qu'à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira alors ! N'hésite pas à me donner ton avis quand tu l'auras lu ;)

      Supprimer
  2. J'ai bien aimé aussi, mais il m'a manqué quelque chose ... Merci de ce parage !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir laissé un commentaire, cela me fait toujours plaisir de vous lire...

Articles les plus consultés