1 minute pour Paris...

Vendredi 13 novembre 2015. Je me suis couchée en espérant que tout cela ne soit qu'un mauvais rêve. Je me suis couchée avec ces affreuses images en tête, l'incompréhension, la peur. Le bilan était alors de 80 morts. Le lendemain, je me réveille et ce n'est pas un mauvais rêve. Les images sont encore là, le bilan est pire. Je me réveille et la première chose qui vient sont des larmes, d'incompréhension, de peur, pour le monde qui m'entoure. 

Je pense à eux, ces anonymes qui étaient au mauvais endroit au mauvais moment.
Je pense à nous, d'autres anonymes frappés de plein fouet par l'horreur.
Je pense à notre avenir. 

Je suis abasourdie. 

Je n'arrive pas à trouver les mots.

Dans son roman "Les fabuleuses aventures d'un indien malchanceux qui devint milliardaire" Vikas Swarup décrit un personnage qui réussit à accomplir quelque chose d'incroyable. Un personnage qui, malgré les obstacles, les horreurs de sa vie, la violence des hommes ; réalise son rêve.

Martin Luther King avait un rêve.

J'ai un rêve moi aussi.

Je rêve d'un monde où les hommes ne sont pas assassinés sous des prétextes dépourvus de sens. Les terroristes n'ont pas de raison.
Je rêve d'un monde où les hommes ne sont pas assassinés au nom de Dieu. Les terroristes n'ont pas de Dieu.
Je rêve d'un monde où l'unité, la fraternité et l'amour règnent. Les terroristes n'ont pas d'humanité.

Hier soir à la télé, une personnalité a dit quelque chose qui me semble très important. Il nous faut maintenant puiser en nous la force de combattre cette peur qui nous assaille. 

Alors je prie pour trouver en moi cette force, je prie pour ceux qui ne se réveilleront plus, je prie pour notre monde et notre avenir.

" Darkness cannot drive out darkness ; only light can do that. Hate cannot drive out hate ; only love can do that " Martin Luther King.

#UnLivrePourParis 
#PrayforHumanity

Em.

Commentaires

Articles les plus consultés