Love me if you can - Quand une moto et des tatouages changent une vie

L'histoire en bref  
Adèle a quitté la France pour s'installer à San Francisco et depuis, tout semble lui réussir. Son fiancé est adorable, son restaurant français fait salle comble et ses employés lui sont si dévoués qu'ils sont devenus une seconde famille pour elle. Sa rencontre avec Damon Lennox, motard tatoué et mystérieux va complètement chambouler son petit monde tranquille. 

!! Scènes de sexe explicites

Ce que j'en pense
J'avais acheté cet ebook il y a fort longtemps et depuis, il trainait sur ma liseuse. Je l'avais même complètement oublié quand ma copinaute Hami a publié une chronique coup de cœur sur ce roman. C'est tout ce qu'il me fallait pour le sortir enfin de ma PAL (ça et un peu de soleil ; j'aime bien lire des romances quand il fait beau et chaud).

Pour être franche, je m'attendais à une romance assez banale. Il faut dire que le pitch initial est assez typique du genre : une femme a une vie plutôt parfaite en apparence jusqu'à ce qu'elle rencontre un beau gosse de la nature qui lui fera découvrir la passion.

Adèle est française et elle a tout de suite eu ma sympathie : elle tient un blog, elle a vit à San Francisco (la ville où je rêve d'aller) et elle vit un gros succès professionnel. Elle est attachante et un peu maladroite, autant vous dire que je me suis complètement identifiée à elle. 

De l'autre côté nous avons Damon, l'homme parfait. Oui oui il est parfait aussi bien physiquement (on nous le fait très bien comprendre dès le début) qu'au niveau du caractère (comme on le découvre tout au long de l'intrigue). Sans oublier que monsieur est un milliardaire (je vous l'ai dit il est parfait !). J'aurais aimé qu'il ait quelques défauts tout de même. On essaie bien de nous vendre un pseudo bad boy mais soyons honnêtes il n'a de bad que la panoplie tatouages/moto et nous savons très bien vous et moi que cela ne suffit pas à rendre un homme dangereux.

L'intrigue en elle-même n'est pas surprenante mais il y a quelques révélations très bien distillées et la plume complètement addictive des auteurs font que j'ai lu ce livre très rapidement. Les scènes érotiques sont plutôt bien écrites, elles sont longues, les auteurs ont pris leur temps et les personnages aussi.

Le gros point positif pour moi est le fait que l'on vit cette romance du début à la fin. La fin peut paraitre un peu longue mais je trouve que cela permet aux personnages et particulièrement à Adèle de se construire et d'évoluer. Il y a une vraie histoire derrière l'histoire d'amour et les personnalités sont complexes même si elles n'échappent pas à quelques stéréotypes. 

Petit + : Le côté frenchie d'Adèle sans les clichés sur les français.

Un très bon moment avec cette romance. C'est bien orchestré, très addictif et parfait pour se changer les idées.


Love me if you can - Emma Green et Félicity Stuart
Addictives, 14,90€ 

Commentaires