American Vampire T4 : Course contre la mort - Quand les années 50 sont séduisantes

L'histoire en bref
Nous retrouvons les vampires dans les années 50 où Travis, un jeune homme qui n'a pas été épargné par la vie, est devenu chasseur de vampires. Nous revenons également sur la vie de Skinner Sweet à l'époque du grand Ouest Américain quand les tribus indiennes étaient encore présentes.

Mon avis sur les tomes précédents
http://emlespages.blogspot.fr/2015/08/american-vampire-t1-sang-neuf-quand-le.htmlhttp://emlespages.blogspot.com/2015/08/american-vampire-t2-le-diable-du-desert.htmlhttp://emlespages.blogspot.com/2015/08/american-vampire-t3-le-fleau-du.html

Ce que j'en pense
Nous continuons notre voyage dans le temps avec une escale dans les années 50. Nous découvrons donc Travis qui a décidé de se lancer dans la chasse aux vampires, suite à une tragédie familiale. Je ne sais pas si certaines époques vous plaisent tout particulièrement dans la littérature mais personnellement, je suis fascinée par les années post-guerres (années 20 et années 50). Il y a comme une impression de légèreté, de liberté voire même de douce folie pour les années 20.

Le personnage de Travis représente ces années 50 avec brio, les belles voitures, le rock and roll, le côté "cool" qui me fait un peu penser à James Dean. Il est déterminé, ne répond à aucune hiérarchie, c'est un vrai électron libre. Sa confrontation avec Skinner Sweet sera d'ailleurs des plus mémorables. 

Comme dans les tomes précédents, nous avons droit à des flashbacks sur le passé de Skinner Sweet et cette fois, on le retrouve en plein conflit avec les tribus indiennes à l'époque du grand Ouest Américain. Comme toujours, ces flashbacks permettent d'en savoir plus sur lui et nous avons la possibilité de découvrir Skinner Sweet dans sa jeunesse. On entrevoit d'ailleurs la personnalité du bandit à travers celle du jeune homme qu'il était alors.

On retrouve également Cal, le vampire noir qui a été transformé à la fin du tome précédent. Forcément, être noir à l'époque était loin d'être une sinécure. L'histoire fantastique des vampires et autres mythes s'inscrit parfaitement dans le réel. 

Encore un très bon tome qui confirme la qualité de cette série de comics. Avec les nombreux allers et retours dans le temps on se croirait dans un "Retour vers le futur" à la sauce vampire.

 La qualité de cette saga s'améliore de tome en tome. Ce petit passage dans les années 50 était particulièrement réussi ! 


Course contre la montre - Scott Snyder
Urban Comics, 17,50€

Commentaires