Mademoiselle S : lettres d'amour 1928-1930 - Quand des lettres d'amour sont plus choquantes que touchantes

Jean-Yves Berthault ancien ambassadeur aide une amie à déménager et découvre des lettres d'amour dans la cave. Ces lettres ont été écrites par une certaine Simone à son amant Charles entre 1928 et 1930. Cet ouvrage regroupe toutes les lettres de Simone. 

*Partenariat
Livre reçu gratuitement en échange d'un avis honnête  
Merci à Babelio et aux Editions Gallimard pour cette lecture

!! Contenu sexuel (très) explicite

Ce que j'en pense
De manière générale, je ne suis pas du tout intéressée par le genre érotique. En revanche, j'aime beaucoup le genre épistolaire (un de mes romans favori est d'ailleurs "Les liaisons dangereuses" de Choderlos de Laclos) et j'aime aussi le côté historique dans les romans. Tout cela m'a convaincue de postuler pour ce livre à la masse critique spéciale de Babelio.

Tout d'abord, je voudrais dire quelques mots sur le travail d'édition. L'objet livre est bien fait avec un petit côté vintage qui correspond tout à fait à l'époque des lettres. La couverture rose est très simple mais je l'aime beaucoup ainsi que les pages en relief.

Je vous parlais des "Liaisons dangeureuses" et cela tombe bien car je n'ai pas pu m'empêcher de faire le parallèle avec ce roman. Quelqu'un dit avoir trouvé des lettres un peu choquantes et décide d'en faire un recueil. En définitive, Choderlos de Laclos s'est révélé être un romancier plutôt doué. 

Au début du livre, il y a une lettre d'authentification qui permet d'attester que les lettres sont véridiques. J'ai eu parfois un peu de mal à y croire tant elles sont crues à la fois dans le langage employé et le contenu.

Jean-Yves Berthault nous dit qu'on peut lire cet ouvrage de plusieurs manières. Soit "avec l'avide curiosité qui nous ferait dévorer un roman pornographique anachronique" soit en ayant une sorte de regard sociologique sur la chose. Personnellement, j'ai opté pour la deuxième option.

Si on s'intéresse au comportement de Simone, à sa relation avec Charles et au contenu des lettres il est vrai que cela est intéressant. Simone entretient une relation adultère avec Charles (il est marié), elle est amoureuse et a très peur de le perdre. Elle accepte donc de le suivre dans des vices toujours plus fous afin de le satisfaire et très vite elle finira même par anticiper les désirs de son amant. Elle est totalement soumise à la fois physiquement et sentimentalement. Mais petit à petit elle finit par prendre des initiatives (toujours sur le plan sexuel) et devient même " l'homme " dans le couple. 

Alors tout cela est intéressant mais les lettres ont un côté hyper répétitif et au final elles ne contiennent pas grand chose à part du sexe (gare à l'overdose). En l'espace de quelques pages on a compris la dynamique du couple et celle-ci n'évolue quasiment pas en 250 pages. 

J'ai donc fini par m'ennuyer et par être un peu dégoutée par le trop plein de sexe. Je ne suis pas particulièrement prude (ou peut-être un peu) mais la seule pensée qui me vient en refermant l'ouvrage c'est "trop c'est trop".

Petit + : Les notes de bas de page où Jean-Yves Berthault tente de nous apporter sa propre analyse de la relation Simone/Charles.

Des lettres qui sont presque trop crues pour l'époque, un recueil qui aurait pu être intéressant et qui finalement est beaucoup trop répétitif. Je n'ai pas vraiment accroché. 


Mademoiselle S - Anonyme
Gallimard, 19€ 

Commentaires

Articles les plus consultés