La dame sans terre T4 : Le combat des ombres - Quand vient la fin (ou pas)

L'histoire en bref
Nous sommes en 1306, deux ans après l'emprisonnement d'Agnès par l'Inquisiteur.  Celle-ci a depuis épousé le comte d'Authon et a eu un fils. La paix qui semble avoir regagné la vie d'Agnès est de courte durée. Ses ennemis sont toujours en activité et ont cette fois le compte d'Authon dans leur ligne de mire. Agnès est toujours en danger et Clément est quant à lui, introuvable.

Mon avis sur les tomes précédents
http://emlespages.blogspot.fr/2015/02/la-dame-sans-terre-t1-les-chemins-de-la.htmlhttp://emlespages.blogspot.fr/2015/02/la-dame-sans-terre-t2-le-souffle-de-la.htmlhttp://emlespages.blogspot.fr/2015/04/la-dame-sans-terre-t3-le-sang-de-grace.html
Ce que j'en pense
Le tome 3 donnait l'impression que tout s'arrangeait pour le mieux mais la disparition de Clément changeait la donne et laissait présager un dernier tome riche en rebondissements. 

Les ennemis d'Agnès se sont faits discrets après la mort de l'Inquisiteur et la série d’empoisonnements à l'abbaye des Clairets. Il aura fallu deux ans avant que ceux-ci tentent à nouveau quelque chose contre Agnès et sa famille.

Ce dernier tome démarre sous les chapeaux de roues puisque dès le premier chapitre nous avons droit à un meurtre. Bien entendu, cette mort ne sera pas la dernière du roman.

J'ai eu le plaisir de retrouver tous les éléments qui m'avaient plu dans les tomes précédents. Malheureusement, le personnage de Clément/Clémence est moins présent et vous savez que c'est mon personnage chouchou. Elle reste tout de même au cœur de toutes les conversations puisque nous savons désormais qu'elle est la "fille" décrite dans les documents secrets.

A la lecture de cette saga je me rends compte que les romans historiques me plaisent de plus en plus. Cette impression de voyage dans le temps me passionne énormément et ajoute une dose d'humour même dans les situations les plus graves (Retour vers le futur est d'ailleurs l'un de mes films favoris).

" Un jour nous apprendrons ce qu'est l'orage, ce que sont au juste les éclipses. Un jour nous saurons lutter contre les maladies. Un jour, tant des impossibilités qui nous briment voleront en éclats grâce aux progrès de la science "

J'avais déjà relever dans mes avis précédents certains des petits défauts de la saga que l'on retrouve encore ici. Le côté manichéen, la lutte entre le bien et le mal où Agnès incarne le bien sans défaut, la perfection. Le recours aux intuitions un peu trop systématique.

" Elle s'était accrochée de toutes ses forces à des êtres d'amour, pas à des murs ou à des tours "

Le roman nous propose une fin ouverte puisque certaines questions restent sans réponses. L'histoire d'Agnès a toujours été décrite comme s'inscrivant dans une histoire plus grande. Le chevalier hospitalier a toujours annoncé que la lutte ne cesserait jamais vraiment. Cela m'a donné une impression d'inachevé quand j'ai terminé le roman, mais finalement, cela laisse aussi la place à l'imagination (je me console comme je peux).

" L'amour rend pleutre envers l'aimé, parce qu'on craint de le perdre "

Je m'attache rarement aux personnages une fois la dernière page tournée. Mais ceux de cette saga et particulièrement Clément/Clémence sont une exception (ou alors je deviens trop sensible).

Petit + : Les notes de bas de page avec des précisions historiques. Je ne les aimais pas du tout au départ mais elles sont en fait très utiles (il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis).

Un bon dernier tome même s'il fait un peu office d'épilogue aux trois premiers. Une bonne saga historique qui me donne envie d'en lire plus. 


Le combat des ombres - Andrea H. Japp
Calmann-Levy, 21,85€
Le livre de poche, 7,10€ 

Commentaires