Et surtout ne te retourne pas - La vie tranquille d'une romancière est chamboulée

L'histoire en bref
Isabel est une romancière à succès, elle vit depuis 5 ans avec Marcus Raine et est aussi amoureuse qu'au premier jour. Un soir, Marcus ne rentre pas à la maison. Isabel part à a recherche mais se fait agresser par de faux agents du FBI. Blessée et confuse elle cherche à savoir ce qui est arrivé à son mari. Elle reçoit un SMS : "Oublie-moi. Fais comme ci j'étais mort. Et surtout ne te retourne pas..."

Ce que j'en pense 
A la lecture du résumé j'ai frémi d'impatience, je m'attendais à une histoire surprenante, palpitante, intéressante, en gros je misais beaucoup sur ce roman. 

Voilà qu'au final, je me retrouve face à une histoire un peu décevante au fur et à mesure de la lecture. En fait il y a peu de surprises, j'ai vu venir certains rebondissements et j’espérais jusqu'à la fin qu'il y aurait un twist de folie pour redresser la barre (il n'est jamais venu).

L'héroïne est agaçante, non pas parce qu'elle est romancière même si je trouve qu'on nous le rappelle un peu trop souvent mais plutôt parce qu'elle est arrogante. Elle prend la police de haut et décide d'enquêter seule (après tout pourquoi pas... c'est déjà arrivé dans d'autres histoires) mais du coup elle s'attire TOUS LES ENNUIS DE LA PLANÈTE ! Si ce n'était pas le cas il n'y aurait pas eu d'intrigue me direz-vous et vous aurez probablement raison mais c'est tout de même agaçant. Marcus quant à lui est un personnage détestable. Un maniaque du contrôle qui a énormément de secrets.

" Il maîtrisait sont environnement et ne croyait pas aux accidents "

Les autres personnages ne sont pas présentés sous leur meilleur jour que ce soit le beau-frère complètement naïf, la sœur hypocrite ou le flic pathétique. Je trouve que cela leur donne un côté authentique et humain (même si je n'ai pas ressenti d'empathie pour eux). Les détails sur le passé des personnages sont apportés à des moments clés ce qui permet de mieux comprendre leur comportement et leur réaction face à la situation. 

L'auteur nous propose une narration un peu particulière puisqu'elle enchaine les chapitres à la 1ère personne quand il s'agit de suivre la romancière et à la troisième personne quand il s'agit des autres personnages (c'est certes cohérent mais ce n'est pas simple à lire).

Le point qui m'a véritablement gênée c'est qu'à la moitié du roman on nous dévoile le pourquoi du comment, on se dit qu'il y a surement plus d'éléments à découvrir, on continue la lecture et en fait à part les détails eh bien il ne se passe pas grand chose de surprenant. 

Je suis peut être trop exigeante avec les polars, je cherche toujours à ressentir un certain frisson quand la vérité est enfin révélée. Pour moi cela a été une petite déception, pas une torture non plus, le tout est plutôt écrit et bien mené mais disons que je n'en garderai pas un souvenir impérissable. 

Petit + : L'héroïne étant une romancière, elle parle parfois de sa façon d'écrire ou de sa vision du monde en tant qu'écrivain. 

 Un roman avec lequel on passe un bon moment malgré quelques défauts. J'ai été un peu déçue mais il pourrait plaire à certains. 


Et surtout ne te retourne pas - Lisa Unger
Belfond, 21€
Pocket, 8,20€ 

Commentaires

Articles les plus consultés