La gloire de mon père - Quand les souvenirs de Pagnol nous enveloppent de douceur

Couverture : Sempé
L'histoire en bref 
Dans ce premier volume de ses souvenirs d'enfance, Marcel Pagnol raconte sa naissance, son enfance et ses premières vacances à la campagne au début du 20ème siècle. 

Ce que j'en pense
Ce roman autobiographique est tout doux. On se plonge dans les souvenirs de Marcel Pagnol comme l'on pourrait se plonger dans nos propres souvenirs, avec une certaine nostalgie et une bienveillance face à nos croyances d'enfant. 
Ce livre est une belle incursion dans l'univers de Marcel Pagnol et dans ce qui a forgé sa personnalité. Il le précise lui même en préface, il raconte son histoire du point de vue de l'enfant qu'il était à l'époque. 

"Dans ces souvenirs, je ne dirai de moi ni mal ni bien ; ce n'est pas de moi que je parle, mais de l'enfant que je ne suis plus"

Il y a une certaine poésie dans le choix des mots de Marcel Pagnol, on se sent transporté dans le passé, un passé réconfortant, un passé dans lequel on se sent bien. Et tout comme les enfants peuvent nous faire sourire par leurs mots, le petit Marcel Pagnol ne déroge pas à la règle.

"Il vit des gens qui mouraient de la fièvre jaune, et tout bêtement, il fit comme eux..."

"Il faut dire qu'à cette époque, les microbes étaient tout neufs, puisque le grand Pasteur venait à peine de les inventer"

Il est également très touchant de voir l'attachement du petit garçon à son père. Comme tous les petits garçons, il a tendance à voir celui-ci comme un héros, un héros qui ne peut pas échouer, un être pour lequel il éprouve une admiration indéfectible.

"Mais moi, j'étais dévoré d'inquiétude, comme le seraient les enfants de notre vénéré président de la République, s'il leur confiait son intention de s'engager dans le Tour de France cycliste"

J'ai eu énormément de plaisir à lire cette histoire qui prend la forme d'une capsule temporelle. J'ai également le tome 2 en ma possession et je le lirai avec plaisir entre deux lectures.

Petit + : La scène où les enfants s'amusent avec les insectes ou plutôt torturent ceux-ci est affreuse mais tellement typique de la soif de découverte que l'on ressent à cet âge. 

Une très jolie histoire qui nous fait voyager à une autre époque, une époque de plaisirs plus simples, une époque d'innocence candide. Un livre qui a tout pour devenir un livre doudou.


La gloire de mon père - Marcel Pagnol
Éditions de Fallois, 6€

Commentaires

  1. bonsoir Emelina
    je ne pourrais dire mieux en effet un passé réconfortant dans ce livre , je le relis régulièrement la trilogie d'ailleurs ;-) et les films je fonds c'est un délice , j'ai bien fait de m'arrêter chez toi :-) une bouffée d'optimisme m'envahit merci et bon WE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est gentil ça ! Je pense effectivement que c'est une bonne série à relire de temps en temps quand on a envie de douceur. Il y a un 4ème tome qui a été publié à titre posthume "Le temps des amours" si tu veux prolonger le plaisir :) Bises et très bonne semaine.

      Supprimer
  2. toutes les lectures de Pagnol sont bien belles , j'en garde de très bons souvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon premier Pagnol mais pas le dernier ça s'est sur :)

      Supprimer
  3. Quand j'étais enfant, j'avais essayé de le lire et n'avais pas du tout accroché à la vie de ce petit garçon vivant à une autre époque, dans la campagne moi qui ai toujours été une citadine. Je l'ai relu plus tard et j'ai trouvé ce roman merveilleux, plein de tendresse et de poésie. J'ai enchaîné avec les tomes suivants qui sont tout aussi beaux, j'espère que tu te régaleras toi aussi à les découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi il faut parfois laisser une chance aux romans ! J'ai la suite de ses souvenirs d'enfance dans ma PAL, je me les réserve. Quand j'aurai besoin de tendresse ^^

      Supprimer
  4. Oh la la, merci pour ces très belles citations, qui en quelques instants m'ont fait replonger dans la magie de Marcel Pagnol. Tu as raison, il y a vraiment un truc dans ces mots qui fait tout de suite plonger dans un passé confortable, comme un doudou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de laisser un petit mot! Exactement, la plume de Pagnol fait un bien fou. ça me donne envie de lire les autres tiens... (peut être pour le printemps).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir laissé un commentaire, cela me fait toujours plaisir de vous lire...