1Q84 Livre 2 : Juillet - Septembre - Quand certaines réponses conduisent à d'autres questions

L'histoire en bref
Aonamé et Tengo sont embarqués dans une histoire qui les dépasse. Aonamé, tueuse professionnelle doit maintenant s'attaquer au leader des précurseurs. Tengo quant à lui, ne s'attendait pas à ce que sa réécriture de "La Chrysalide de l'air" entraine autant de problèmes. Qui sont vraiment les Little People ? Sera-t-il possible de quitter le monde de 1Q84 pour revenir à l'année 1984 ? Aonamé et Tengo finiront-ils par se rencontrer ?

Mon avis sur le tome 1

Ce que j'en pense
Dans ce second tome, j'ai eu le plaisir de retrouver tous les éléments que j'avais apprécié dans le premier. J'ai souvent du mal à définir l'univers de 1Q84. C'est un mélange entre uchronie, fantastique, conte philosophique avec une écriture parfois poétique parfois terre à terre

L'écriture du Murakami à un je ne sais quoi d'indéfinissable qui transporte le lecteur dans un monde, à mi-chemin entre le réel et l’irréel. Dans ce second tome, on en apprend un peu plus sur 1Q84, sur les fameux Little People et sur la secte des Précurseurs. Mais au final, de nombreuses autres questions émergent. En tant que lectrice j'ai parfois été frustrée car on n'en sait pas plus que les personnages. Et ceux-ci ne cherchaient pas forcément à avoir toutes les réponses tout de suite. Je suis donc restée dans le flou et même si je mourrais d'envie d'en savoir plus, je devais m'adapter au rythme imposé par l'auteur (soit le paroxysme du suspense).

Au delà de l'aventure des personnages, des thématiques plus générales poussent à la réflexion. A quel point peut-on contrôler notre destin ? A une époque qui plébiscite la prise en main de son avenir, il me semble que la question de la fatalité reste toujours d'actualité. Aurions-nous uniquement une illusion du libre arbitre ? Ou la vie est-elle un mélange entre ce qui est écrit dans les grandes lignes et ce que l'on décide dans les petites lignes ? 

La frontière entre le bien et le mal est aussi un point intéressant qui a été abordé. Comment peut-on décider qu'une personne est bonne ou mauvaise ? Souvent, ce sont les actions qui permettent de juger de la bonté des individus. Mais si ces actions sont inscrites dans un plus grand schéma cela ne pourrait-il pas tout remettre en question ? 

" L'essentiel est que soit préservé un équilibre dans le balancement incessant du bien et du mal. Si l'un des deux va trop loin, il devient difficile de maintenir une morale réaliste. L'équilibre est en soit le bien. "
 
Enfin, le roman évoque une entité qui modifierait la perception et qui serait à l'origine du monde parallèle 1Q84. Finalement où se situe la réalité ? Comment savoir que ce que l'on vit est la "vraie" réalité ? (Et quand mon esprit pousse encore plus loin les choses, je me demande carrément si notre monde existe vraiment).

J'ai également beaucoup apprécié la façon dont l'amour est traité. Il ne s'agit pas d'une simple romance mais d'un amour indéfinissable et indestructible. Murakami a élevé la romance au niveau d'une épopée poétique la rendant presque surnaturelle.

Dans les 100 dernières pages du roman, le suspense était haletant. Encore une fois, l'auteur a clairement a joué avec les attentes du lecteur. La trilogie 1Q84 est un ovni, très différent de ce que j'ai pu lire jusqu'à présent qui laisse dans un état de flottement, de douce euphorie. J'ai hâte de voir ce que réserve le livre 3.

Petit + : Les références cinématographiques et littéraires qui sont insérées dans le texte.

J'ai retrouvé avec plaisir l'univers de 1Q84 et de Murakami avec des personnages et une intrigue toujours aussi intéressante. Je suis impatiente de lire la fin de la trilogie et de savoir ce qu'il adviendra d'Aonamé et de Tengo. 


1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami
Belfond, 23,50€
10-18, 9,60€

Commentaires