Gatsby le magnifique - Quand Gatsby se révèle doucement mais surement

L'histoire en bref
New York pendant les années 20, les années de la prohibition, les années folles. Nick Carraway vient d'acheter une maison à Long Island et il est très intrigué par son voisin, un certain Jay Gatsby qui organise des réceptions fabuleuses, avec de nombreux invités et de l'alcool à foison. Mais Gatsby n'a pas vraiment l'air intéressé par ses soirées, en vérité, il est secrètement amoureux de Daisy Buchanan, la femme d'un riche héritier...

Je tiens à remercier Gwladys du blog DixBooks qui m'a proposé de lire ce livre en lecture commune, c'était un plaisir :)  

Ce que j'en pense
Voici encore un livre dont je n'ai pas vu l'adaptation cinématographique, je découvrais donc complètement l'histoire de Gatsby et surtout la plume de Francis Scott Fitzgerald. J'ai commencé en lisant la version Ebook mais très vite j'ai continué avec la version du Livre de Poche qui a une traduction un peu plus claire. Ceci peut probablement expliquer que j'ai eu autant de mal à entrer dans l'histoire. 

Le début du roman est surtout un moyen de planter le décor, de faire connaissance avec Nick Carraway, le narrateur. Je l'ai d'ailleurs beaucoup apprécié mais aussi sa vision du monde et ses descriptions assez riches. C'est un personnage qui apporte un regard extérieur qui se veut "objectif" sur le monde qu'il est sur le point d'intégrer. Les premiers chapitres sont un peu lents, on ne sait pas vraiment où l'auteur veut nous mener et j'ai eu du mal à entrer pleinement dans l'univers.

Ce n'est qu'à partir du moment où l'on décrit les réceptions données chez Gatsby que l'esprit des années folles et la légèreté d'après-guerre émergent véritablement. Car à cette époque, l'excès est la règle, l'excès dans les comportements et la consommation d’alcool. Une ambiance d'insouciance, de douce folie plane dans les soirées. Cette ambiance me plait tout particulièrement, un peu comme la nostalgie d'un temps où tout était possible tout simplement parce que la guerre était terminée. 

Quand Nick Carraway fait la connaissance de Gatsby, justement à l'une de ses soirées, j'ai trouvé Gatsby un peu antipathique de prime abord, un homme qui s'entoure d'un grand nombre "d'amis" qui n'en sont pas vraiment (je ne peux pas m'empêcher de faire le parallèle avec des situations contemporaines où les "amis" virtuels sont toujours de plus en plus nombreux). Mais au fur et à mesure que l'on apprend des choses sur lui, on découvre un homme romantique, rêveur, mais aussi triste car extrêmement seul. Plus j'avançais dans le roman et plus j'étais désarçonnée par ce personnage.

Car finalement Gatsby est un être complexe, il veut à tout prix faire partie d'un monde qui le rejette, il est prisonnier de son passé, amoureux d'une femme inaccessible. L'histoire d'amour entre Gatsby et Daisy est belle au premier regard mais révèle petit à petit ses complications : "Ni le feu, ni la glace ne sauraient atteindre en intensité ce qu'enferme un homme dans les illusions de son cœur". Les personnages sont complexes, surprenants mais aussi décevants ce qui les rend extrêmement réalistes.  

Le roman révèle toutes ses aspérités au fil des pages, on comprend mieux les personnages, leurs buts, leurs aspirations et surtout on comprend mieux Gatsby. Je dois avouer que cette histoire m'a laissée perplexe, je n'arrivais pas à savoir si je l'avais aimée ou si elle m'avait déçue. Avec le recul de ces derniers jours, je pense que c'est définitivement une histoire qui se relit et je suis convaincue que je l'apprécierai un peu plus à chacune de mes relectures, comme un tableau dont on découvre de nouvelles couleurs.

Petit + : Les dialogues entre les invités au cours des réceptions chez Gatsby sont l'essence même de la douce folie.

" Trente ans - promesse de dix années de solitude, d'une liste d'amis célibataires qui n'ira qu'en s'amincissant, d'une réserve d'énergie qui n'ira qu'en s’appauvrissant, de cheveux qui n'iront qu'en s'éclaircissant "

Un démarrage en demi-teinte mais au final un roman que j'ai énormément apprécié. Une très jolie histoire autour d'un personnage complexe et touchant.

Si vous voulez voir ce que Dix a pensé de sa lecture c'est par ici !


Gatsby le magnifique - Francis Scott Fitzgerald
Le livre de poche, 2,80€

Commentaires

  1. Coucou
    Je suis ravie d'apprendre que tu as mieux apprécié ta lecture que moi, je suis d'accord avec toi, je pense qu'une relecture permettra d'aimer encore plus l'histoire et d'en saisir les subtilités.
    Merci pour cette lecture.

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression que c'est un livre à relire, il me semble que la plume de Fitzgerald prend un peu plus de temps à toucher son lecteur. Merci à toi ;) Bisous

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir laissé un commentaire, cela me fait toujours plaisir de vous lire...

Articles les plus consultés