La couleur des sentiments - Quand une histoire nous touche profondément

L'histoire en bref
1962, les lois raciales font autorité dans la petite ville de Jackson, Mississipi. Aibileen travaille chez les blancs depuis de nombreuses années et avec le temps elle a appris à se faire discrète. Sa meilleure amie Minny a un peu plus de mal à se contenir et vient encore une fois de se faire renvoyer. Miss Skeeter, jeune étudiante blanche revient s'installer à Jackson à la fin de ses études et un jour elle demande à Aibileen si elle n'a jamais eu envie de "changer les choses". Ensemble elle vont se lancer dans une aventure aussi risquée que nécessaire...

Ce que j'en pense
Ce roman a été adapté au cinéma en 2011 et je n'avais pas eu l'occasion d'aller voir le film à l'époque. Je suis donc ravie d'avoir eu l'occasion de découvrir cette histoire qui finalement est bien plus qu'une énième histoire sur la ségrégation raciale aux Etats-Unis.

L'auteur met l'accent sur la confusion des sentiments  (et du coup le roman porte bien son titre français). Ces femmes blanches acceptent que leurs employées noires cuisinent, fassent le ménage, le repassage, s'occupent des enfants mais elles ne peuvent ô grand jamais, utiliser les mêmes toilettes que les blancs. L'absurdité de la ségrégation est poussée à son paroxysme et toute l'intrigue du roman démarre justement avec cette histoire de toilettes. 

En effet, Miss Skeeter, a l'idée d'écrire un livre afin de donner la parole à ces bonnes, d'avoir leur propre ressenti sur la situation. Les bonnes vont donc avoir la possibilité de raconter leur vie au service des blancs et elles vont, pour une fois, être écoutées. Ce témoignage est touchant car il permet de rendre compte de la complexité des sentiments qui peuvent parfois émerger entre les bonnes et leurs employeurs. Parce que finalement, bien que les différences entre les blancs et les noirs soient ancrées dans les esprits, une certaine affection finit par se développer.

Ce témoignage représente en quelque sorte la petite histoire dans la grande Histoire. Car, en parallèle ont lieu des évènements politiques et sociaux qui amèneront peu à peu à l'abolition des lois raciales. Il est intéressant de se rappeler que les choses ont pu changer parce que Rosa Parks a dit non, parce Martin Luther King a fait un rêve, parce que Malcolm X a voulu changer les choses mais aussi parce que des hommes et des femmes anonymes ont eu le courage de penser différemment.

Malgré la dureté de certaines situations, le récit ne tombe jamais dans le mélodrame, et certains éléments ajoutent de la fraicheur au tout, notamment la petite Mae Mobley dont s'occupe Aibileen ou encore la personnalité explosive de Minny sans bien sûr oublier la chose épouvantable...

Petit + : Kathryn Stockett s'est inspirée de sa propre histoire avec sa bonne pour écrire.

"N'était-ce pas le sujet du livre? Amener les femmes à comprendre. Nous sommes simplement deux personnes. Il n'y a pas tant de choses qui nous séparent. Pas autant que je ne l'aurais cru".

J'ai adoré cette histoire et le message qu'elle véhicule. Les personnages servent à merveille ce message et l'impression finale est plus que positive malgré la dureté du récit. 


La couleur des sentiments - Kathryn Stockett
Jacqueline Chambon, 20€
Actes Sud, 9,70€ 

Commentaires

  1. j'avais beaucoup aimé ce livre également ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool ça y est j'ai envie que tout le monde l'aime ! Merci pour ton commentaire :)

      Supprimer
  2. Ce livre est tout simplement génial ! je l'ai adoré également :) l'adaptation vaut le coup aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est cool que tu l'aies aimé aussi ! Il faut absolument que je regarde l'adaptation alors :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir laissé un commentaire, cela me fait toujours plaisir de vous lire...