Je hais la Saint-Valentin - Quand la Saint-Valentin s'inspire de Noël

L'histoire en bref
Le petit ami de Liv l'a quittée le jour de la Saint-Valentin et depuis, elle déteste littéralement tout ce qui peut avoir un lien avec ce jour de l'année et l'amour en général. Et autant dire que pour une photographe de mariage, détester le jour des amoureux est pour le moins étrange.

Ce que j'en pense
Je cherchais une lecture assez simple à lire ce week end et je me suis dit : "Lire un livre sur la Saint-Valentin le jour de la Saint-Valentin haha quelle ironie" (oui je me parle à moi-même et je me trouve drôle). J'ai donc déniché dans ma PAL cet ebook acheté depuis longtemps. J'ai un petit faible pour les romances, j'aime bien cette collection Red Dress Ink, et puis un auteur en R pour mon challenge ABC ça tombait à pic!

Une célibataire invétérée spécialisée dans la photo de mariage, l'idée de départ était plutôt bonne même si on se doute bien que l'héroïne va changer d'avis à la fin du roman (c'est de la chick lit, pas un thriller). Liv est un personnage drôle et sympathique et quand au début du roman elle s'amuse à ajouter des cornes et des dents noires sur la photo d'une mariée avec son logiciel de retouche je me dis que je vais passer un bon moment. 

D'un coup, le roman prend une autre tournure, une tournure un peu fantastique. Parce qu'en fait ce livre est le Noël de Scrooge à la sauce Saint-Valentin. Eh oui notre petit Liv va recevoir la visite des fantômes de la Saint-Valentin passée, présente et future et ils vont l'aider à changer sa façon de vivre. Moui... pourquoi pas... 

Mais plus j'avance et moins je suis convaincue. L'histoire souffre d'un petit manque de cohérence, j'ai eu l'impression que l'auteur ajoutait des scènes un peu au gré de ses envies. Et si on ajoutait un moment poignant pour que les deux personnages principaux se rapprochent? Et si on ne parlait plus de cette histoire de fantômes pendant plusieurs chapitres mais que les deux derniers fantômes apparaissaient l'un à la suite de l'autre?

Le refrain perpétuel de Liv "j'ai peur de souffrir et je rejette tout ce qui pourrait me rendre heureuse" est un peu lourd... Je suis un peu dure avec Liv car j'ai tout de même trouvé certaines de ses réflexions assez intéressantes et son grain de folie des dernières pages permet de quitter le roman sur une note joyeuse (et un peu sexy).

Petit + : Les fantômes de la Saint-Valentin passée, présente et future ont le mérite d'être très divertissants.

Un roman sans surprises, qui utilise une idée vue et revue et qui ne laisse pas un souvenir impérissable. A lire si vous aimez le genre mais bon vous n'êtes pas obligés non plus...


Je hais la Saint-Valentin - Allison Rushby
Harlequin, 7,20€ 

Commentaires

Articles les plus consultés